samedi, 04 mars 2017 00:00

Le prix Thomas-Sankara revient ‘’A place of my self’’

Le prix Thomas-Sankara, qui récompense l’un des films courts de la sélection officielle du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été décerné vendredi à ‘’A place of my self’’ (une place pour moi), un film contre la stigmatisation et l'exclusion sociale.

Ce film de 21mn aborde la vie d’une fillette albinos de 5 ans dont les stéréotypes liés à la couleur de peau l’obligent, avec sa mère, à se battre pour se faire une place dans la société.

‘’Quand on a vu le film et après être sorti de la salle pour le débriefing avec les membres (du jury), tout le monde a dit +oui+ et c’était la seule fois qu’un film a recueilli l’assentiment des tout le jury’’, a indiqué à l’AFP la présidente du Jury, Osange Silou-Kieffer.

‘’Le film correspond à la définition du prix Thomas Sankara, c’est un film de grande qualité technique avec un joli scénario et un message de non exclusion qui est le plus beau message qu’on puisse faire au monde entier’’, a estimé Mme Silou-Kieffer.

‘’C’est énorme pour moi de ramener un prix pareil au Rwanda. Ce prix représente un encouragement pour la suite de ma jeune carrière’’ a lancé lors de la remise du prix sa réalisatrice, Marie Clémentine Dusabejambo, qui dit s’être lancé dans ce projet après avoir été ‘’choquée par tueries d’Albinos en Tanzanie’’.

Créé en novembre 2014, ‘’le prix vise à honorer et célébrer la mémoire de l’ancien président Burkinabé qui fut un véritable mentor du cinéma africain et rassembleur des cinéastes panafricains’’, selon son initiateur Balufu Bakupa-Kanyinda.

26 films courts métrage étaient en compétition pour la deuxième édition de ce prix doté de 4500 euros.

 

En 2015, le prix Thomas Sankara avait récompensé " Zakaria " de la tunisienne Leyla Bouzid.