vendredi, 13 octobre 2017 00:00

"La résidence surveillée n'existe pas dans nos textes" selon la NAFA

"la NAFA est surprise de l'enlèvement et de la sequestration arbitraire de Bassolé dans la nuit du 11 octobre 2017 dans une concession isolée à l'allure d'un Guantanamo burkinabè crée de toutes pièces. L'isolement dans un environnement adiabatique, dans une zone difficilement accessible de Ouagadougou ne rassure, ni les militants de la NAFA, ni les visiteurs encore moins la famille". Mahamoudou Dicko, président par intérim de la NAFA