jeudi, 17 mai 2018 00:00

Burundi: un référendum pour donner le pouvoir absolu à Nkurunziza

Les Burundais doivent approuver jeudi par référendum une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président Pierre Nkurunziza et qui pourrait lui permettre de continuer à occuper ses fonctions jusqu'en 2034.

Quelque 4,8 millions d'électeurs sont attendus entre 06h00 (04h00 GMT) et 16h00 pour s'exprimer sur cette réforme qui consacre définitivement la dérive totalitaire du pouvoir observée ces trois dernières années.

Si elle est adoptée, la Constitution autorisera M. Nkurunziza, 54 ans et au pouvoir depuis 2005, à briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020. L'issue du vote ne fait guère de doute tant les voix discordantes ont été étouffées.

La campagne référendaire a été marquée par des enlèvements, meurtres et arrestations arbitraires, selon des organisations de défense des droits de l'Homme, qui dénoncent également l'absence de réel débat démocratique.

"Le processus n'a réuni aucun des critères permettant de garantir sa crédibilité. Il a été ponctué d'injonctions, de menaces, d'intimidations et de répressions", a déploré Tchérina Jerolon, responsable adjointe du bureau Afrique de la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

Le projet de révision a été condamné par la communauté internationale, dont l'Union européenne, premier donateur de ce pays, l'un des plus pauvres au monde, les États-Unis et l'Union africaine. Mais ces critiques n'ont pas suffi à infléchir la position du régime burundais.