samedi, 12 août 2017 00:00

Sénégal : liberté provisoire pour les internautes

Les quatre personnes dont une femme, appartiennent à un même groupe sur WhatsApp.

Il leur est reproché d'avoir partagé sur ce réseau, l'image jugée offensante du président Macky Sall.

Elles avaient été inculpées de diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs et d'association de malfaiteurs.

Au Sénégal, le délit de "diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs" est passible d'une peine allant d'un mois à deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 25.000 francs CFA à 300.000 francs CFA.