vendredi, 08 septembre 2017 00:00

Paulo Duarte s’inquiète pour la reprise du match Afrique du sud contre Sénégal

L’entraineur des Etalons du Burkina Faso Paulo Duarte s’est inquiété jeudi de la décision de la Fédération internationale de football association (FIFA) de faire rejouer le match Afrique du sud–Sénégal (2-1), disputé le 12 novembre 2016 et truffé d’erreurs d’arbitrage, comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2018 dans le groupe D.

«Ça m’inquiète», s’est enflammé l’entraineur des Etalons Paulo Duarte, se demandant «pourquoi la décision sort uniquement après notre match».

Le coach répond lui-même à sa question que c’est «parce qu’avant notre match, le Sénégal dépendait de lui-même, aujourd’hui, le Sénégal dépend de nous. On va jouer pour gagner et après, on va discuter aussi».

Paulo Duarte vraiment remonté mentionne qu’ «on ira au tribunal, à la FIFA, au TAS, dans toutes les places où on doit réclamer. Parce que ce qui se passe est bizarre ».

Hier jeudi, la FIFA a notifié à la Fédération burkinabè de football (FBF) dans une correspondance datée du 6 septembre 2017 et signée du secrétaire général adjoint de la FIFA, la décision du Bureau des qualifications pour la Coupe du monde de la FIFA.

Dans ladite correspondance, ledit bureau a pris la décision que le match Afrique du sud-Sénégal sera rejoué lors de la journée FIFA en novembre prochain. Par conséquent, poursuit la correspondance, « le résultat du match du 12 novembre 2016 est annulé à tous effets ».

 

La correspondance précise qu’en conformité avec l’article 3 alinéa 4 du règlement pour la coupe du monde de la FIFA, Russie 2018, cette «décision est définitive et sans appel ».

Suite à cette notification, «la Commission des affaires juridiques de la Fédération Burkinabè de Football est en ce moment en train d’analyser la suite à donner à cette décision».

 L’instance dirigeante du football burkinabè «invite le public sportif burkinabé à demeurer uni et solidaire derrière les Etalons pour des victoires encore plus éclatantes et pour une qualification pour la coupe du monde 2018».

Le Burkina Faso, leader du groupe D est en compagnie du Cap-Vert, du Sénégal et de l’Afrique du sud.

Agence d’Information du Burkina