jeudi, 18 août 2016 00:00

Cinq langues africaines désormais sur Facebook

Il est désormais possible de parler haoussa sur Facebook. Le réseau social mondial a intégré cette langue qui compte environs 50 millions de locuteurs à travers le monde. Le réseau social avait déjà intégré plusieurs autres langues africaines : somali, kiswahili, afrikaans et kinyarwanda.

Selon « Agence Ecofin », en haoussa, le « J’aime » devient « So ». A la place de « Votre nom », il faut lire « Sunan karshe ». Mais pour l’instant, cette version de Facebook offre encore un mélange de haoussa et d’anglais, car toutes les traductions ne sont pas encore faites. Les termes« commenter » et « partager » s’affichent en anglais et l’utilisateur doit sélectionner une deuxième langue d’affichage, au cas où le haoussa ne serait pas disponible. Facebook recherche d’ailleurs des traducteurs volontaires.

L’intégration du haoussa confirme la volonté de Facebook de s’implanter davantage sur le continent africain. Le Nigéria est la cible privilégiée en tant que pays le plus peuplé d’Afrique, avec une estimation de 183 millions d’habitants en 2016. C’est aussi le pays qui regroupe le plus grand nombre de locuteurs du haoussa. La popularité de Facebook pourrait exploser au Nigéria, sachant que quelques 7 millions de Nigérians se connectent au réseau social chaque jour, selon les statistiques de 2015.

La progression de Facebook devrait se ressentir sur l’ensemble du continent qui regroupe quelques 120 millions d’utilisateurs d’autant plus que la popularité du réseau social s’est accrue de 20% entre 2014 et 2015 en Afrique subsaharienne. Facebook a d’ailleurs ouvert son premier bureau africain en 2015 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Source : Burkina 24