dimanche, 05 mars 2017 00:00

FESPACO 2017: faible moisson pour le Burkina

Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), comparativement à l’édition précédente (2015) de la biennale, a-t-on constaté à l’issue du palmarès livré samedi.

Le palmarès complet consulté par l’AIB, dimanche, fait ressortir que le Burkina Faso qui était en compétition avec 18 films (toute catégories confondues) n’a eu que deux prix officiels.

Il s’agit de «La forêt du Niolo» du réalisateur Adama Roamba qui a eu le prix du meilleur scénario et du long métrage «Frontières» de la réalisatrice Apolline Traoré qui a remporté le prix Paul Robeson.

Au niveau des prix spéciaux, le pays s’en sort avec quatre remportés par deux cinéastes.

En effet, Apolline Traoré a eu deux trophées (prix spécial Conseil de l’entente et le Prix spécial de la CEDEAO), grâce à son film «Frontières».

De son côté, le réalisateur Jérôme Nabonswendé Yaméogo   avec son court métrage ‘’La rue n’est pas ma mère’’, a remporté le prix spécial offert par l’UNICEF et celui offert par la ville de Ouagadougou.

Au total, le cinéma burkinabè n’a eu que six prix (officiels et spéciaux confondus), au Fespaco 2017, loin de sa moisson lors de la 24eédition de la biennale.

En 2015, le Burkina Faso avait totalisé en tout, 13 prix, soit sept en compétition officielle et six autres en prix spéciaux.

La 25e  édition s’est déroulée du 25 février au 4 mars 2017, sous le thème «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel», avec la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur.

C’est le réalisateur franco-sénégalais, Alain Gomis qui est monté sur la plus haute marche en remportant l’Etalon d’or de Yennega, avec son long métrage ‘’Félicité’’.

Le 2e prix (Etalon d’argent de Yennega), a été remporté par le film ‘’L’Orage africain, un continent sous influence’’ du Béninois Sylvestre Amoussou, alors que le Marocain Said Khallaf a remporté le 3e prix (Etalon de bronze) avec son long métrage ‘’A mile in my shoes (en français, Un mile dans mes chaussures)’’.

Au totale 20 films de 15 nationalités étaient en compétition dans la catégorie longs métrages.

La cérémonie officielle de clôture du Fespaco 2017, s’est effectuée, hier samedi dans l’après-midi, en présence des présidents ivoirien Alassane Ouattara et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

 

Agence d’information du Burkina