mardi, 19 juillet 2016 00:00

FESPACO 2017 : Le réalisateur Adama ROAMBA « dans la forêt du Niolo »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le vendredi 8 juillet dernier à Ouagadougou, le comité de soutien financier aux activités cinématographiques et audiovisuelles a présenté la liste des projets retenus pour financement.

Ce sont des projets de films réalisés par des cinéastes burkinabè et qui feront l’objet de sélection en vue de représenter le pays des hommes intègres au prochain festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO). Il est prévu pour se dérouler du 25 février au 4 mars 2017.

Ils sont nombreux à avoir bénéficié du soutien financier dudit comité. Parmi eux, figure le réalisateur Adama ROAMBA avec son long-métrage « la forêt du niolo ». « Je pense qu’être retenu parmi une vingtaine de projets, c’est déjà un encouragement. C’est un appel à faire plus d’efforts pour préparer le tournage de ce projet ». Cinquante millions de francs (50.000.000FCFA), c’est le montant, à lui, octroyé pour ce film. « La forêt du niolo, c’est l’histoire d’une forêt dont le sous-sol est riche en minerais dont le gaz de schiste. Un ex-ministre détenteur du permis d’exploitation va employer tous les moyens pour dégager les habitants du village se trouvant sur ce site.  Et une bataille est engagée… » C’est en ces mots que Adama ROAMBA livre le contenu de cette œuvre cinématographique qui touche les questions de protection de notre environnement.

Tous les projets retenus par le comité de soutien financier, passeront, une fois terminés, devant un comité de selection. Et c’est la qu’on saura qui représentera le Burkina Faso au FESPACO 2017.

Archimède BOEYE

Lu 2003 fois