jeudi, 04 août 2016 00:00

FITINI SHOW 2016 : LE BAL EST OUVERT

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Dimanche 31 juillet 2016, au théâtre de l’amitié de Bobo-Dioulasso, a eu lieu l’ouverture officielle de la 17e édition de ‟fitini show”. Placée sous le thème « Protégeons les filles du mariage forcé et précoce », cette initiative de l’association Déni Dèmè”, a réuni toutes les autorités de la ville de Sya.

Il est 12h lorsque la file d’attente se dresse devant le théâtre de l’amitié de Bobo-Dioulasso. D’autres, plus futés ont même déposé des pierres pour réserver leurs places. Les éléments de la gendarmerie sont déployés et veillent au grain. Les comités de supporters des groupes devant prester, se font déjà sentir.

A 15h, toutes les autorités locales sont installées. On pouvait voir aux premiers rangs l’ancien maire Salia SANOU et le nouveau Boureima SANOU. 15h30, le show des ‟fitini”  commence. Pendant 3h de temps, les groupes se succèdent dans les différentes disciplines que sont le ballet, le sketch, le slam, la miss traditionnelle, l’imitation d’artistes… Avec pour objectif, passer un message : « Protégeons les filles du mariage forcé et précoce ».

« La femme doit choisir la personne avec qui elle veut vivre. Il y a trop de femmes, de jeunes filles qui souffrent dans leurs chairs parce qu’elles ont été mariées et ont des enfants très tôt. Et leur avenir est complètement bafoué. C’est pour cela que nous allons partir de notre tribune pour sensibiliser le maximum de personnes pour combattre ce fléau », tels sont les propos de Moussa Dembélé président de l’association ‟Déni Dème”, pour justifier le thème de cette 17e édition.

Ce dernier annonce, par ailleurs, les grandes ambitions de sa structure : la production de jeunes talents en musique, l’organisation des visites touristiques, la formation à une bonne utilisation de l’outil internet… Notons que l’innovation majeure de cette année, dans la catégorie Imitation d’artistes, est l’interprétation en live des artistes à la finale de la compétition.

Pour ce top départ, le rappeur smarty (Burkina Faso) et le groupe AKOBO Système (Cote d’Ivoire) ont aussi égayés les enfants venus nombreux dans ce théâtre de l’amitié. Au vue de cette effervescence, Moussa Dembélé, promoteur de l’événement à laisser entendre : « Nous le disons avec modestie, Fitini show, il faut le reconnaître, est la plus grande manifestation culturelle pendant les vacances scolaires en termes d’engouement et de mobilisation sociale ».

Jusqu’au 25 septembre prochain, les enfants de plusieurs localités du Burkina Faso, vont vibrer au rythme de ‟Fitini Show”.

Archimède BOEYE.

Lu 2288 fois Dernière modification le vendredi, 05 août 2016 11:17