lundi, 08 août 2016 00:00

DJ JOJO du groupe Ivoirien AKOBO SYSTEM « Avant, je voyais avion en haut… »

Évaluer cet élément
(1 Vote)

L’équipe de voyage voyage de radio pulsar a rencontré le dimanche 31 juillet 2016, à Bobo-Dioulasso, le groupe ivoirien AKOBO SYSTEM. Cette formation évoluant dans la musique tradi-moderne, était invitée pour la cérémonie officielle d’ouverture de la 17e édition de ‟Fitini Show”.

DJ JOJO et DJ Kokélé sont deux jeunes gens rapprochés par la musique. Ils sont partis de Yamoussoukro, deuxième grande ville de la Cote d’ivoire pour envahir, aujourd’hui, toute la sous région avec leur titre éponyme ‟Akobo poussière”. Une inspiration qui vient tout droit du village ‟baoulé” (ethnie du centre de la Cote d’Ivoire).

DJ JOJO a arrêté ses études en classe de 4e et a décidé de devenir Disc Jockey dans les « maquis » (terme pour designer un Bar ou Bistrot). Suite à cette décision prise en 2008, son père lui demande de quitter la maison familiale. Commence alors, la vie de débrouillardise. C’est dans cette école de la rue qu’il rencontre son acolyte DJ Kokélé en 2013. Ils vont animer en tant que Disc Jockey dans des « maquis » et dans plusieurs manifestations festives.

Une date importante : 24 mai 2014, prémaquette de la chanson ‟Akobo poussière”. Elle est diffusée pêle-mêle et suscite un intérêt. Le manager Charly Parker les prend sous son aile, ils entrent en studio chez Elvis second pour faire la deuxième version de ce titre, puis un clip qui va intéresser la chaine TRACE TV. Un coup d’essai devenu un coup de maître. « Franchement, on ne s’attendait pas à un effet pareil » avoue le lead vocal de AKOBO SYSTEM.

Le clip de leur chanson, réalisé au village, a visiblement influencé la réalisation des clips dans le monde du coupe-décalé ivoirien. Avec ce titre, ces jeunes sortent de leur village et parcourent plusieurs pays dont la France, l’Allemagne, la Belgique, le Cameroun, le Mali, la Guinée, le Togo, le Burkina Faso… « Avant, je voyais avion en haut maintenant quand on me dit que je dois prendre l’avion ça ne me dit plus rien » ironise DJ JOJO.

‟Akobo poussière”, un véritable bal poussière…

Archimède BOEYE.

Lu 3164 fois Dernière modification le lundi, 08 août 2016 10:12