dimanche, 05 mars 2017 00:00

Fespaco 2017 : Le film ‘’Félicité’’ du Sénégalais Alain Gomis remporte l’Etalon d’or de Yennega

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le réalisateur sénégalais, grâce à son Film ‘’Félicité’’, a remporté l’Etalon d’or de Yennega, la plus grande récompense au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) dont la 25eédition vient de refermer ses portes dans la capitale burkinabè.

Le lauréat du Fespaco 2017 a reçu, ce samedi soir,  son trophée des mains des présidents ivoirien Alassane Ouattara et  burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Le prix est également composé d’une enveloppe de 20 millions de FCFA.

Le film lauréat ‘’Félicité’’ est un long métrage de 120 minutes qui relate l’histoire d’amour et de musique d’une chanteuse nommée Félicité dans la ville de Kinshasa (RDC) qui va rencontrer des péripéties dans sa vie.

C’est le film ‘’L’Orage africain, un continent sous influence’’ du Béninois Sylvestre Amoussou qui a eu le 2e prix (Etalon d’argent de Yennega), alors que le Marocain Said Khallaf a remporté le 3eprix (Etalon de bronze) avec son long métrage ‘’A mile in my shoes (en français, Un mile dans mes chaussures)’’.

Au totale 20 films de 15 nationalités étaient en compétition dans la catégorie longs métrages.

Ce sacre du réalisateur sénégalais Alain Gomis vient après celui de 2013 où il avait remporté l’Etalon d’or de Yennega, avec son film ‘’Tey’’.

Il fait partie des rares réalisateurs africains à avoir remporté deux fois la plus prestigieuse des récompenses au Fespaco.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) est une biennale qui se tient (les années impaires) dans la capitale burkinabè depuis 1969.

La 25e  édition s’est déroulée du 25 février au 4 mars 2017, sous le thème «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel», avec la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur.

La clôture du festival s’est effectuée en présence des présidents ivoirien et burkinabè. De l’avis des organisateurs, c’est la première fois que deux chefs d’Etat assistent à la clôture de la biennale.

 

 

Lu 1312 fois