samedi, 12 août 2017 00:00

Kenya élection : l'opposition ne compte pas renoncer

La Commission électorale avait déclaré vendredi, le président Uhuru Kenyatta, vainqueur du scrutin présidentiel.

L'annonce de la victoire du président sortant a entrainé des violences dans des bastions de l'opposition.

Le ministre de l'intérieur par intérim, Fred Matiang'i, a demandé à la population de vaquer normalement à ses occupations.

Il a reconnu qu'il y avait encore des violences sporadiques dans le pays.

Il les a qualifiées d'actes criminels.

L'opposition, par la voix de Johnson Muthama, affirme de son côté que la répression policière a fait des dizaines de victimes dont dix enfants.

La Commission kényane des droits de l'homme accuse la police de faire un usage excessif de la force. Elle donne le chiffre de 24 morts.