mercredi, 13 février 2019 00:00

Burkina : Le ministre de la Culture rend compte de ses douze mois de gestion

Le ministre burkinabè en charge de la Culture Abdoul Karim Sango a rendu compte, mardi, de ses douze mois de gestion, marqués selon lui, par la rigueur budgétaire et la mobilisation des agents autour des objectifs assignés. 

«L’année culturelle, artistique et touristique 2018 a été particulièrement riche en activités. Les acquis engrangés constituent un réel motif de satisfaction, mais les défis restent nombreux», a déclaré, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango.

Sango s’exprimait mardi, à l’issu d’une conférence de presse, au cours de laquelle, il a rendu comptge de ses douze mois de gestion. «La culture est pour toute société l’élément vital sur lequel doit reposer le développement. Pour s’en convaincre, il suffit de voir comment les colons se sont investis à détruire les structures culturelles et spirituelles des peuples colonisés », a-t-il expliqué. Pour Karim Sango, le degré de performance de toute organisation publique ou privée dépend de la qualité des ressources humaines dont elle dispose. Et de poursuivre : «De tout agent, j’exige le respect strict du devoir de loyauté et de neutralité, principe fondamental du droit public de la fonction publique découlant de ce que l’administration doit être exclusivement au service de l’intérêt général». Il a confié que dès sa prise de fonction, il a attiré l’attention de ses collaborateurs sur la gestion des ressources financières alimentées par le fonds de téléphonie mobile et procéder à un meilleur encadrement de l’utilisation de ces fonds. «Des instructions ont été données pour une gestion plus rationnelle des missions à l’étranger ou à l’intérieur du pays pour tenir compte de la rareté des ressources. Tous les voyages s’effectuent à l’étranger dans les compagnies qui proposent les meilleures offres de prix des billets d’avions », a précisé M. Sango. Selon lui, les priorités 2019-2021 du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme en lien avec celles du gouvernement (PNDES) consisteront en la mise en œuvre des actions de la Stratégie nationale de la culture et du tourisme (SNCT).

Agence d’information du Burkina