mercredi, 04 septembre 2019 00:00

Verdict du procès: « ce n’est pas assez pour les accusés.»

Le verdict du procès du putsch manqué de septembre 2015 fait l’objet des causeries dans les lieux de rassemblement de jeunes à Ouagadougou. Ce mardi 03 septembre, un constat a été fait dans quelques cafeterias de la ville. Si certains semblent satisfaits de la condamnation des généraux à respectivement 20 et 10 ans de prison pour le général Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé d’autres trouves les peines assez légères. Réunis autour d’un café, Ousmane Kindo et ses compagnons parlent du verdict du procès du putsch manqué. Cet acte pour eux, est une victoire et les burkinabés viennent de franchir une grande étape. « Le Burkina Faso dans son ensemble vient de grandir, une raison de plus que le peuple burkinabé croit davantage à sa justice. C’est le peuple qui fait la force du pouvoir » a-t-il expliqué. Selon Abdoul Farel Yougbaré « Les supposés coupables ont été puni à la hauteur de leur forfait, c’est juste.je suis content parce que l’état de droit s’installe maintenant. », toutefois il appelle la population à s’unir pour aller à la réconciliation et « pour vaincre nos ennemis. » Un peu plus loin, dans un kiosque de jeu de hasard, Placide Tuina se dit satisfait mais pas totalement car ce verdict n’est pas à la hauteur de leurs attentes « ce n’est pas assez pour les accusés.» Cherifatou Dramé stagiaire