Nigeria : au moins 200 villageois tués par des bandits à Zamfara

Nouveaux épisodes de terreurs dans le Nord-ouest du Nigéria où des groupes armés ont tués au moins 200 personnes lors de plusieurs raids qui ont déclenché des scènes de paniques dans différents villages de l'état de Zamfara.

Des centaines d'habitants ont fui des villages du nord-ouest du Nigeria, dans l'État de Zamfara, après que des hommes armés ont tué au moins 200 personnes au cours de la semaine dernière, portant un coup dur aux autorités qui s'efforcent de rétablir l'ordre dans la région.

Les éleveurs et les agriculteurs du pays le plus peuplé d'Afrique s'affrontent depuis des années pour l'accès aux terres dans le nord-ouest et le centre du Nigeria, mais certains groupes se sont transformés en bandes criminelles connues sous le nom de "bandits" qui tuent, pillent et kidnappent.

Ces derniers jours, des milliers d'habitants ont fui leurs habitations alors que les autorités locales étaient dans l'incapacité de les protéger : "Impossible de savoir ce qu'il s'est réellement passé dans notre village, explique Ali Usman, un déplacé. "Tout le monde a fui, il n'y a plus personne même pas les forces de sécurité."

Une réponse aux attaques de l'armée ?

Tout près, une jeune femme, Zainab Hassan, vient tout juste de retrouver sa famille. Elle explique avoir couru sans réfléchir loin du village. Elle croyait qu'elle ne reverrait plus jamais ses proches.

Cette dernière attaque pourrait être une réponse sanglante aux lourdes pertes subies, le mois dernier, par les bandits lors de raids terrestres et aériens de l'armée nigériane.

 

Pulsar Communication SARL

Adresse:

Boulevard des Tansoaba Immeuble Nassa 01 B.P. 5976 - OUAGADOUGOU 01

Adresse email:

info@monpulsar.com