Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=5204:fespaco-2021-le-president-kabore-satisfait-de-la-grande-participation-des-festivaliers): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955
dimanche, 24 octobre 2021 12:13

Fespaco 2021 : Le président Kaboré satisfait de la « grande participation des festivaliers » Spécial

Écrit par  Agence d’information du Burkina
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré s’est réjoui samedi soir, à l’issue de la 27è édition du Fespaco, de la « grande participation des festivaliers et des cinéastes » au festival du cinéma africain.

« Je voudrais me satisfaire de cette grande participation des festivaliers et des cinéastes. Ils ont échangé sur le devenir du cinéma et nous allons travailler chacun à son niveau pour lever les différents goulots », a-t-il affirmé.

Le chef de l’Etat s’exprimait samedi soir à Ouagadougou, à la cérémonie de clôture de la 27è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

  1. Kaboré a souligné que l’engagement des acteurs du cinéma au cours de cette édition du Fespaco, interpelle les gouvernants à donner un peu plus de moyens au 7eart pour lui permettre de se développer.

Le président Kaboré avait à ses côtés au cours de cette cérémonie de clôture, le président du Sénégal Macky Sall dont le pays est invité d’honneur.

Il a salué la présence de ce dernier « malgré son calendrier chargé » chose qui témoigne selon lui, de « la fraternité et (de) l’amitié entre les deux pays ».

Le président Macky Sall est arrivé à Ouagadougou ce samedi soir après le début de la cérémonie de clôture.

« Nous avons remis ensemble l’Etalon d’Or de Yennenga. Pour moi, c’est un signe de la fraternité et de l’amitié qui lie le peuple burkinabè au peuple sénégalais », a confié le président Kaboré.

Le président sénégalais Macky Sall s’est réjoui également de l’organisation du Fespaco 2021 en dépit des contraintes sécuritaires et sanitaires du pays.

Pour M. Sall, le Fespaco doit continuer à éclairer le cinéma africain car selon lui, il a atteint ses lettres de noblesse.

A croire le chef de l’Etat sénégalais, les gouvernants doivent soutenir le cinéma africain par des financements pour lui permettre de prendre son envol.

Il a affirmé travailler avec son homologue burkinabè pour l’instauration d’un fonds de promotion du cinéma, une initiative de 2 milliards de FCFA qui entrera en vigueur en janvier 2022 au Sénégal.

Le Sénégal, pays invité d’honneur a participé à cette 27è édition du Fespaco avec 19 films sélectionnés dont 14 pour la compétition officielle, avec des artistes, des intellectuels, soit une délégation de 200 personnes.

Selon le délégué général du Fespaco, Moussa Alex Sawadogo, la fête du cinéma africain s’est tenue dans la résilience malgré l’adversité liée à l’insécurité et à la covid-19.

De son avis, la rencontre a mobilisé des festivaliers issus de 64 pays du monde dont l’Equateur, le Venezuela, le Népal et bien d’autres pays.

  1. Sawadogo a signalé que la sélection officielle du Fespaco a retenu 239 films avec 500 projections au profit 150 mille festivaliers de divers horizons.

A l’issue de cette 27è édition du Fespaco, l’étalon d’Or de Yennenga a été remporté par le film « La femme du Fossoyeur » du somalien Ahmed Khadar.

Le vainqueur, représenté ce samedi à Ouagadougou, remporte la somme de 20 millions de FCFA, le trophée, le chapeau de Saponé (made in Burkina) ainsi que des gadgets.

L’Étalon d’Argent de Yennenga d’une valeur de 10 millions a été remporté par le film « Freda » de la réalisatrice haïtienne Gessica Genrus.

L’Étalon de Bronze de Yennenga, d’une valeur de 5 millions de FCFA a lui été attribué au film « Une histoire d’amour et de Désir » de la tunisienne Leyla Bouzid.

Dans le palmarès de film documentaire long métrage, c’est un burkinabè qui a ravi l’Étalon d’Or d’une valeur de 10 millions de FCFA. Il s’agit de Moumouni Sanou avec son film « Garderie Nocturne ».

Trois autres burkinabè ont remporté des trophées dans le palmarès officiel. Il s’agit de Carine Bado qui remporte le poulain de Bronze, Fiction court métrage avec son film « Zalissa ».

Le Grand Prix du président du Faso du meilleur espoir burkinabè est remporté par le film « Après ta révolte, ton vote » de  Kiswensida parfait Kaboré.

Le Grand prix du président du Faso du meilleur film burkinabè est lui remporté par « Les traces d’un migrant » de Delphine Yerbanga.

Le film « La traversée » de la burkinabè, Irène Tassembedo a quant à lui reçu une mention spéciale et un hommage du jury.

Comme à l’ouverture, la cérémonie de clôture a été illuminée par une chorégraphie montée de main de maitre par le chorégraphe burkinabè Serge Aimé Coulibaly.

La chorégraphie a été façonné avec les prestations des artistes burkinabè et sénégalais notamment Patrick Kabré, Smarty, Miss Tanya, Kayawoto, Baba Maal et le Ballet national du Sénégal.

Le délégué général du Fespaco, Moussa Alex Sawadogo, a annoncé la 28è édition du Fespaco du 25 février au 4 mars 2023 à Ouagadougou.

En rappel, lors de la 26e édition du Fespaco en 2019, l’Etalon d’Or de yennenga a été remporté par le Rwandais Joël Karekezi avec son film « The mercy of de jungle » ou « La mémoire de la jungle ».

 

Lu 1480 fois Dernière modification le dimanche, 24 octobre 2021 12:13

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Pulsar Communication SARL

Adresse:

Boulevard des Tansoaba Immeuble Nassa 01 B.P. 5976 - OUAGADOUGOU 01

Adresse email:

info@monpulsar.com