Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4786:burkina-faso-football-salitas-qualifiee-pour-le-tour-de-cadrage): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4785:burkina-le-premier-ministre-accueille-sa-reconduction-avec-grande-humilite): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4784:burkina-faso-covid19-216-nouveaux-cas): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4783:ouagadougou-la-police-municipale-en-lutte-contre-l-installation-anarchique-des-commerces): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4782:burkina-faso-covid19-111-nouveaux-cas-confirmes): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4781:burkina-faso-covid19-121-nouveaux-cas-a-la-date-du-31-decembre-2021): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955

Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://www.monpulsar.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4780:essai-clinique-sur-l-apivirine-le-chu-yalgado-rejette-toute-implication): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/site778/web/www/plugins/content/bt_socialshare/bt_socialshare.php on line 955
BURKINA FASO

BURKINA FASO (427)

L’équipe burkinabè de Salitas FC s’est qualifiée mercredi soir au stade du 4 Août de Ouagadougou pour le tour de cadrage (match de barrage) de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) en battant la formation soudanaise d’El Amal Atbara par le score de 2 buts à 0. Match aller 0-1 pour Salitas

Après s’être imposée par la plus petite des marges au Soudan au match aller, Salitas a abattu 50% du travail pour le match retour. Malgré cet état de fait, ce sont les Colombes de Ouaga 2000 qui sont vite rentrées dans le match en ouvrant le score par le meilleur latéral du Fasofoot, Michel Aouba, d’un centre tir qui trompe l’expérimenté gardien de but soudanais Akram El Hadji Tam (8e).

L’entraineur de Salitas Ladji Coulibaly dit s’attendre à ce facile match. «On s’attendait à une équipe qui allait résister mais… Et ça ne m’a pas étonné par rapport au match allé. Ils n’ont fait que jeter les ballons et on s’était préparé à ça. Mes joueurs ont respecté les consignes données et on savait qu’on allait gagner le match».

Pour l’un des meilleurs milieux du Fasofoot, Sami Hien «on était confiant. Au match aller c’était pareil. Fallait presser les 15 premières minutes pour pouvoir scorer. Notre objectif c’était de jouer le tour de cadrage».

Salitas FC devra attendre le tirage au sort du 8 janvier prochain pour connaitre son adversaire au tour de cadrage avec les reversés de la Ligue des champions.

Il y a deux saisons de cela l’équipe du Colonel Yac avait pu franchir ce match de barrage pour jouer les matchs de poule. L’objectif de Salitas cette saison est de rééditer cet exploit.

Le Premier ministre Christophe Dabiré qui a accueilli mardi, sa reconduction avec «grande humilité», a promis de servir davantage le Burkina Faso et l’ensemble des Burkinabè.

 «J’accueille cette nouvelle mission avec une grande humilité et avec la conscience de devoir être encore plus disponible et engagé, sous son (président Kaboré) leadership, pour servir mon pays et l’ensemble des Burkinabè», a écrit mardi Christophe Dabiré sur Facebook, peu après sa reconduction au poste de Premier ministre.

Dabiré et ses ministres avaient remis le 28 décembre 2020, leurs lettres de démission au président du Faso Roch Kaboré, quelques heures après son investiture pour un second mandat.

«Je tiens à lui (Roch Kaboré) exprimer ma profonde reconnaissance, en lui assurant de mon engagement à travailler à la mise en œuvre des 10 chantiers pour lesquels le peuple burkinabè l’a brillamment élu pour un second mandat», a ajouté le Premier ministre.

Pendant la campagne électorale en vue des législatives et de la présidentielle du 22 novembre 2020, Roch Kaboré avait décliné dix chantiers à exécuter au cas où il est réélu.

Ce sont entre autres, le pari de la sécurité et de la stabilité pour le Burkina Faso, le renforcement de la démocratie, la réconciliation nationale et la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

Il y a également la réforme de l’Etat, la modernisation et la professionnalisation de l’administration publique, le renforcement du processus de décentralisation et l’ouverture d’horizons plus larges aux régions…

Notons que Christophe Dabiré est arrivé en janvier 2019 à la Primature en remplacement de Paul Kaba Thiéba.

Son nouveau gouvernement attendu dans les prochains jours, devra comporter des ministres loyaux et ayant à cœur l’intérêt commun, selon les ordonnances du président Kaboré, lors de son message de nouvel an.

Agence d’information du Burkina

 

mercredi, 06 janvier 2021 10:28

Burkina Faso/Covid19 : 216 nouveaux cas

Écrit par

A la date du 04 janvier 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso

se présente comme suit :

1 411 échantillons analysés :

Nombre de nouveaux cas confirmés : 216, tous à transmissions communautaires (131

à Ouagadougou, 28 à Bobo-Dioulasso, 22 à Koudougou, 03 à Boussouma, 08 à Tougouri,

04 à Tenkodogo, 02 à Dori, 10 à Kaya, 06 à Sapouy, 01 à Ziniaré et 01 à Pô) ;

Nombre de guérisons : 143, total des guérisons, 5 443 ;

Nombre de décès : 00, total des décès, 86 ;

Nombre de cas actifs : 1 813 ;

Nombre de cas confirmés depuis le 09 mars 2020 : 7 342 dont 2 708 femmes et

4 634 hommes.

Le gouvernement rappelle que le respect strict des mesures barrières édictées est

essentiel pour briser la chaine de contamination par la maladie à Coronavirus

(COVID-19).

Dans le cadre de ses missions de lutte contre l’occupation anarchique du domaine public, la police municipale a procédé à des opérations de déguerpissement en fin décembre 2020. Suite à ces opérations, votre radio s’est intéressée à la question. Pourquoi malgré ses multiples avertissements ces commerçants persistent. La réponse dans les lignes qui suivent  

A Ouagadougou, il est devenu courant de voir aux abords des voies bitumées, une floraison de commerces de tous genres. Une occupation abusive qui est cependant interdite par la mairie de la commune. Installé sur l’avenue de la paix, Daouda ZONGO vend des chaises et des tables. S’il est conscient de l’existence de cette loi, il dit cependant ne pas avoir le choix. « Nous savons bien que nous ne sommes pas en règle vis-à-vis de la loi. Nous avons tout le temps des problèmes avec la mairie, mais bon… c’est comme ça » nous a-t-il lancé. « Il faut bien commencer petit pour ensuite gravir les échelons. Ce que nous souhaitons tous, c’est avoir nos propres magasins pour quitter ces lieux, mais pour le moment ce n’est pas facile » a-t-il poursuivi.

A quelques encablures du lieu de commerce de Daouda Zongo, Moumouni Kouanda lui commercialise des chaussures.  Il y est installé depuis maintenant 2 ans. Il a souvent eu droit aux visites de la police nationale, mais affirme ne pas avoir les moyens pour se trouver un local qui respecte les normes. « Nous sommes confronté à la menace de la police municipale très souvent. Quand ils viennent, on remballe et on revient s’installer après. On ne va pas voler pour avoir notre pitance quotidienne » a-t-il soutenu. « Ce n’est pas par plaisir que nous sommes implantés aux abords des rues, mais c’est parce qu’on a nulle part où aller. C’est petit-à-petit que l’oiseau fait son nid » a-t-il conclut.

A noter que l’occupation du domaine public doit être accompagnée d’une autorisation accordée par l’autorité municipale en occurrence le maire de son arrondissement.    

Jecolia Sawadogo (stagiaire)

dimanche, 03 janvier 2021 22:19

Burkina Faso/covid19 : 111 nouveaux cas confirmés

Écrit par

A la date du 02 janvier 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina

Faso se présente comme suit :

1095 échantillons analysés, répartis en :

- 762 tests de dépistages pour voyage ;

- 224 tests de cas contacts ;

- 67 tests de cas suspects ;

- 05 tests d’agents de santé ;

- 02 tests de cas de diabète ;

- 04 tests d’hémodialysés ;

- 31 tests de contrôles ;

Nombre de nouveaux cas confirmés : 111, tous à transmissions communautaires (60

à Ouagadougou, 35 à Bobo-Dioulasso, 01 à Dori, 01 à Tenkodogo, 02 à Solenzo, 01 à

Koudougou, 04 à Boromo, 03 à Dédougou, 03 à Nouna, 01 à Orodara) ;

Nombre de guérisons : 06, total des guérisons, 5 259 ;

Nombre de décès : 00, total des décès, 86 ;

Nombre de cas actifs : 1 706 ;

Nombre de cas confirmés depuis le 09 mars 2020 : 7 051 dont 2 595 femmes et

4 456 hommes.

Le gouvernement rappelle que la maladie à Coronavirus (COVID-19) est très

contagieuse et exhorte tout un chacun au respect strict des mesures barrières

édictées pour éviter sa propagation et préserver la santé de tous.

A la date du 31 décembre 2020, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme suit :

617 échantillons analysés:

Nombre de nouveaux cas confirmés : 121, dont 10 cas importés et 111 à transmissions communautaires (99 à Ouagadougou et 12 à Bobo-Dioulasso) ;

Nombre de guérisons : 52, total des guérisons, 5 152 ;

Nombre de décès : 00, total des décès, 85 ;

Nombre de cas actifs : 1 591 ;

Nombre de cas confirmés depuis le 09 mars 2020 : 6 828 dont 2 514 femmes et 4 314 hommes.

Le gouvernement invite tout un chacun à la prudence et rappelle que le strict respect des mesures barrières afin de se protéger et protéger les autres de la maladie à coronavirus (COVID-19), doit être un engagement personnel et collectif.

La direction du CHU Yalgado Ouedraogo rejette toute implication de son institution dans l’essai clinique sur l’Apivirine. Dans un communiqué, la direction de l’hôpital soutient que  « Le CHU Yalgado Ouedraogo n’a été, ni demandeur, ni investigateur d’aucun essai clinique sur l’Apivirine. Le CHU Yalgado Ouedraogo n’a pas été informé ou associé à une étude sur l’Apivirine qui l’impliquerai ».

Une sortie quelques jours la plainte déposée auprès du procureur par le conseil nationale de l’ordre des médecins du Burkina Faso contre toutes les personnes physiques ou morales impliquées dans l’essai clinique sur l’Apivirine. Un essai que le conseil national l’ordre des médecins qualifie « d’illégal ». « Au nom du Conseil National de l’ordre des Médecins du Burkina, nous, PR. Charlemagne OUEDRAOGO, Président du Conseil National de l’ordre des Médecins du Burkina Faso  portons plainte ce jour 28 décembre 2020 contre toutes les personnes physiques et morales impliquées dans l’essai clinique illégal utilisant la substance APIVIRINE sur des personnes humaines au Burkina Faso, dont les résultats ont été rendus publics le 22 et 23 décembre 2020 » pouvait-on lire.

Pulsar Communication SARL

Adresse:

Boulevard des Tansoaba Immeuble Nassa 01 B.P. 5976 - OUAGADOUGOU 01

Adresse email:

info@monpulsar.com