Super User

Super User

Le président béninois Patrice Talon a été réélu sans surprise, avec 86% des voix, selon les résultats provisoires annoncés mardi soir par la Commission électorale, dans un scrutin où le chef de l'Etat faisait face à des candidats de l'opposition quasiment inconnus.

"Le duo Patrice Talon et Mariam Talata (candidate à la vice-présidence à ses côtés) obtient dès le premier tour la majorité des suffrages exprimés" a déclaré Geneviève Boko Nadjo, la vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (CENA) qui a annoncé un taux de participation de 50,17%.

De leur côté, les observateurs de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) ont dit avoir constaté "un faible taux de participation des électeurs" suivi "d'une légère amélioration", et ceux de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ont noté une "mobilisation des électeurs relativement faible tout au long de la journée".

La Cour constitutionnelle devra vérifier ces chiffres dans les prochains jours avant de prononcer les résultats définitifs.

La désinformation reste l’adversaire principal des campagnes de vaccination contre le coronavirus. A fortiori pendant que des effets secondaires, bien que rares, de certains vaccins ont été présentés.

Aussi, le Centre africains de contrôle et de prévention des maladies a-t-il appelé jeudi à la lutte contre ces fausses informations.

"Nous demandons sincèrement aux pays et aux médias et à la communauté d’unir leurs forces pour, lutter contre la désinformation et la diffusion de fausses informations en ce qui concerne les vaccins. Il y en a beaucoup dans les réseaux sociaux. Et je pense que notre plus grande préoccupation et crainte est que cela devienne le facteur prédominant dans cette équation, ce qui ne profiterait à personne.", souligne John Nkengasong, Directeur du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies.

D’où la nécessité pour le centre de rappeler que l'Organisation Mondiale de la Santé et de nombreuses autres autorités sanitaires ont déclaré à plusieurs reprises que le vaccin d'AstraZeneca, très utilisé sur le continent est sûr et efficace.

"Les vaccins sont sûrs. Nous ne devrions pas interpréter ce qui se passe avec le vaccin AstraZeneca comme un échec des vaccins, je pense que cela ne fait que souligner le fait qu’ils ont mis en place en Europe et ailleurs, de solides systèmes de surveillance pour détecter même les événements très rares. Je pense que cela devrait être interprété à la lumière de ce qui a conduit à l'identification de ces faits rares.’’, explique John Nkengasong.

 

 

Ce 02 avril 2021 aux alentours de 6h15, les Casques bleus ont vaillamment repoussé une attaque complexe perpétrée par plusieurs terroristes lourdement armés contre le camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Aguelhok dans le cercle de Tessalit.

Un bilan provisoire fait état de quatre Casques bleus décédés et des blessés. Des hélicoptères ont été dépêchés sur place afin d’évacuer les blessés. Les assaillants ont subi de lourdes pertes notamment plusieurs morts abandonnés sur place.

La MINUSMA salue le courage et la bravoure des Casques bleus et remercie les Forces internationales pour leur soutien aérien. Elle présente ses condoléances au gouvernement, familles et frères d’armes des Soldats de la paix tombés au champ d’honneur et souhaite également un prompt et complet rétablissement aux blessés.

La MINUSMA condamne fermement cette ignoble attaque terroriste, une énième tentative contre le processus de paix et la mise en œuvre de l’Accord par les ennemis de la paix, qui n’entamera en rien sa détermination à poursuivre l’exécution de son Mandat. Elle réitère son engagement continu à protéger les populations et à œuvrer pour la paix.

Source : communiqué MINUSMA

 

La ministre française des Armées est arrivée au Mali avec ses homologues estonien et tchèque pour annoncer la pleine capacité de "Takuba", unité de forces spéciales européennes censée former l'armée malienne au combat face aux djihadistes, a indiqué le ministère.

Florence Parly, Kalle Laanet et Lubomir Metnaront rencontré le président de la transition Bah Ndaw et le ministre malien de la Défense Sadio Camara. Des entretiens qui sont intervenus au lendemain de la publication d'un rapport des Nations unies faisant état de la mort de 19 civils lors d'une frappe de la force française Barkhane, ce que Paris réfute avec vigueur.

"Les trois ministres acteront la pleine capacité opérationnelle de la task force Takuba, étape majeure pour ce regroupement inédit d'unités de forces spéciales européennes au Sahel", a précisé un communiqué du ministère français des Armées. "Cette étape est majeure d'un point de vue tactique et opérationnel, il s'agit également d'un symbole fort".

Outre les Tchèques et les Estoniens, des soldats suédois et italiens participent à l'opération, sur laquelle Paris compte beaucoup pour partager avec ses partenaires le fardeau de la lutte contre les djihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique.

 

Au moins six volontaires pour la défense de la patrie engagés dans la lutte antijihadiste ont été tués jeudi soir dans une embuscade dans la région du centre nord selon une source sécuritaire. Ces VDP qui s’étaient lancés à la poursuite des hommes armés qui avaient attaqué leur base, sont tombés dans une embuscade.

 

La prise de la ville du nord de la province du Cabo Delgado a été revendiquée par l'Etat Islamique dans un communiqué, confirmant à nouveau la position de forces des combattants dans le Nord du pays.

Alors que de nombreux habitants de Palma sont toujours portés disparus, les forces armées mozambicaines ont annoncé avoir lancé l’assaut pour tenter de reprendre la ville du nord du pays.

Après plusieurs jours de combats, la ville frontalière de la Tanzanie donnant sur les importantes exploitations de gaz est tombé aux mains des djihadistes ce weekend. Ce lundi l'organisation Etat Islamique a revendiqué la prise de Palma. Si celle-ci se confirmait, ce seraitune nouvelle victoire des combattants djihadistes, alors que la région ne cesse de sombrer dans l'insécurité.

"Le problème est que le Mozambique n'a pas contrôlé efficacement la partie nord de son territoire. L'ouest et le nord du Mozambique ont été impliqués dans des guerres et des conflits permanents avec le groupement Renamo qui, à l'origine, a été créé par les anciennes forces de sécurité rhodésiennes et les Sud-Africains comme une sorte de groupe interne de lutte contre le terrorisme au Mozambique" explique Jakkie Cilliers, de l'Institut sud-africain d'études de sécurité.

Le Nord du Mozambique gangrené par l'insurrection

Depuis 2017, la province du Cabo Delgado, sous le joug d'une insurrection djihadiste est plongée dans le chaos.

"C'est une région qui a souffert d'une mauvaise gouvernance et d'une corruption massive. Et puis il y a cette découverte massive de gaz qui offre un potentiel à la région. Mais les habitants ne voient rien. Ce qu'ils voient, ce sont des centaines d'étrangers, y compris des Sud-Africains, des expatriés et d'autres personnes, qui viennent construire, concevoir et fournir des ressources. Mais les habitants n'en retirent que très peu. Et à cause de la composante de crime organisé, l'un alimente l'autre et finalement les gens désespérés ont recours à des moyens désespérés" ajoute Jakkie Cilliers.

Cette dernière offensive des combattants a été lancée sur la ville Palma après que le groupe pétrolier Total ait annoncé la reprise de ses activités sur les exploitations de gaz à proximité de la localité du nord du pays.

Dans leur assaut les combattants djihadistes ont tués plusieurs dizaines de personnes et provoqué la fuite de milliers d'autres. De nombreuses personnes ont fuit vers les plages de la ville, espérant être secourus par le système d'évacuation par bateau mis en place.

Message de Son Excellence Monsieur le Premier ministre, Christrophe Joseph Marie Dabiré, suite à la disparition de M. Soumane Touré, secrétaire général du Parti pour l'Indépendance, le Travail et la Justice (PITJ)

"Une bibliothèque de l'histoire politique de notre pays s'est refermée à jamais! C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès de M. Soumane Touré, secrétaire général du Parti pour l'Indépendance, le Travail et la Justice (PITJ). Celui que nous pleurons aujourd'hui a marqué, de sa plus belle empreinte, la vie politique et syndicale de notre pays. M. Soumane Touré est un grand combattant qui s’est entièrement investi dans la politique et le syndicalisme, durant plusieurs décennies, contribuant ainsi à la construction et à l'édification de la démocratie burkinabè. En ces moments douloureux, je salue sa mémoire et je lui rends un vibrant hommage! J'adresse à ses familles biologique et politique, mes condoléances les plus attristées.
Puisse-t-il reposer en paix !"

Dans un communiqué publié ce lundi 22 mars dans la soirée, le gouvernement nigérien a annoncé que 137 civils ont été tués et plusieurs autres blessés lors de l’attaque dimanche 21 mars de plusieurs villages et campements du département de Tillia, dans la région de Tahoua, près de la frontière malienne. Un deuil de trois jours a été décrété à partir du 23 mars.

Les attaques menées, dimanche 21 mars, par des hommes armés contre des villages de la région de Tahoua au Niger, non loin du Mali, "ont entraîné la mort de 137 personnes", a annoncé lundi soir le gouvernement nigérien.

"En prenant dorénavant systématiquement les populations civiles pour cibles, ces bandits armés franchissent une étape de plus dans l'horreur et la barbarie", a dénoncé le porte-parole du gouvernement, Zakaria Abdourahamane, dans un communiqué lu à la télévision publique.

Atteint du coronavirus, le premier rival du président sortant Denis Sassou Nguesso à la présidentielle, est décédé dimanche après-midi au cours de son transfert en France.

Alité et affaibli, Guy-Brice Parfait Kolélas s'était exprimé dans une vidéo diffusée samedi. Après avoir retiré son masque d'assistance respiratoire, il avait adressé à ses partisans quelques mots, les derniers en public, pour encourage les siens à voter lors de scrutin présidentiel du dimanche 21 mars.

Christian Cyr Rodrigue Mayanda, son directeur de campagne l’a annoncé lundi matin, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle congolaise.

Il a ajouté, que les bulletins étaient toujours en train d’être comptabilisés et que Monsieur Kolélas arrivait en tête de nombreuses localités.

Évacué de Brazzaville dimanche en avion médicalisé, Guy Brice Parfait Kolélas est décédé à son arrivée à Paris à l’âge de 60 ans.

Opposant historique, il a été testé positif à la covid-19 vendredi après-midi, le candidat n’avait pas pu animer son dernier meeting de campagne.

 

La Libye doit accueillir la semaine prochaine le premier match de football international sur son sol depuis sept ans, contre la Tunisie, après que les dirigeants du football africain ont levé les restrictions de sécurité dans le pays.

Les Libyens affronteront leurs voisins tunisiens le 25 mars à Benghazi, où la Confédération africaine de Football (CAF) a décidé d'autoriser la tenue de matches dans un premier temps après avoir évalué le mois dernier les conditions de sécurité dans cette ville côtière (Nord-Est) ainsi que dans la capitale Tripoli. La Fédération tunisienne de football a confirmé que l'équipe nationale se rendrait à Benghazi pour le match de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations 2021, et qu'elle arriverait la veille du coup d'envoi.

Depuis le début de la deuxième guerre civile libyenne en 2014, les clubs du pays ont disputé leurs matches internationaux à l'étranger, notamment en Égypte et en Tunisie. Mais après une visite d'inspection, la CAF a estimé début mars que le stade de Benghazi, principale ville de l'Est libyen, pouvait à nouveau accueillir des matches, sous réserve de quelques modifications.

La rencontre du jeudi 25 mars, comptant pour les qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations 2021, doit opposer les Chevaliers méditerranéens, surnom de l'équipe libyenne aux performances irrégulières, aux Aigles de Carthage, qui étaient arrivés en demi-finales de la CAN 2019. Les Aigles sont attendus à Benghazi le 24 mars, pour ce match prévu le 25 à 19h, a indiqué jeudi la fédération tunisienne de football dans un communiqué.

La Ligue de football de Libye a elle aussi repris ses activités cet hiver après une interruption de deux ans, avec deux groupes de douze clubs, l'un dans l'ouest et l'autre dans l'Est du pays, selon la CAF. La Tunisie a publié jeudi la liste des 31 joueurs convoqués pour ce match, dont 22 évoluent à l'étranger, notamment en France, alors que plusieurs clubs français ont indiqué qu'ils ne libéreraient pas leurs internationaux.

Les clubs craignent en effet les risques liés à Covid-19 durant leurs déplacements au cours de la trêve internationale de fin mars. C'est le cas de Saint Etienne, où évolue l'attaquant tunisien Wahbi Khazri. Seifeddine Khaoui (Marseille), Dylan Bronn (FC Metz), et Ali Aabdi (Paris FC) sont également convoqués.

 

Pulsar Communication SARL

Adresse:

Boulevard des Tansoaba Immeuble Nassa 01 B.P. 5976 - OUAGADOUGOU 01

Adresse email:

info@monpulsar.com